mam

Thème du dîner-débat : « Pouvoir et vérité : faut-il tout dire ? »

Dédicace de son livre « Au cœur de l’Etat » (Plon, 2013)

Invitée: Madame Michèle ALLIOT-MARIE, docteur en droit, avocat et professeur de droit, ancien ministre, est venue débattre du thème « Pouvoir et vérité : faut-il tout dire ? »

Le parcours de Michèle ALLIOT-MARIE dans la vie publique est marqué par l’exercice de fonctions ministérielles régaliennes à forte dimension juridique. En effet, elle fut la première femme à diriger les trois grands ministères que sont la Défense, l’Intérieur et les Affaires Etrangères. Elle fut également Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, et à ce titre garante des libertés individuelles et de l’Etat de droit.

Michèle ALLIOT-MARIE est venue partager avec nous son expérience de femme politique et sa vision de ce que sera la société du XXIème siècle. C’est parce qu’un monde économique en bonne santé a besoin de stabilité politique et de sécurité qu’elle nous a encouragées à nous engager davantage dans un combat pour une société plus apaisée. Et pour preuve, là où il n’y a pas la paix, il n’y a pas de développement économique.

Le sujet du rapport entre le pouvoir et la vérité qui a été abordé pouvait paraître polémique en ces temps où la question de la moralisation de la vie publique et de la transparence au sein des sphères de pouvoir est débattue. Mais ce sont justement les femmes de loi qui portent toute légitimité pour questionner les décideurs car au quotidien elles conseillent et orientent avec pragmatisme en conciliant l’intérêt général, les affaires et le droit. Ce sont elles qui ont vocation plus que d’autres à poser les questions qui dérangent : comment parvenir à déterminer l’intérêt général ? Comment conjuguer des intérêts qui, sans être toujours divergents, ne sont pas forcément compatibles ? Comment un leader peut-il s’assurer qu’il détient les bonnes informations pouvant lui permettre de s’approcher de la vérité ? Comment concilier les affaires et l’éthique ?